Marie-Christine Dupuis-Danon by Cercle K2

 

Marie-Christine Dupuis-Danon

Coach, Consultante, Auteur. Spécialiste de la finance criminelle

D'aussi loin que je me souvienne, mes choix de vie ont été guidés par le sens que je souhaitais donner à mes actions.

Professionnellement, j'ai exploré des univers fonctionnels et géographiques très variés. La finance m'a appris la rigueur; le conseil aux gouvernements, l'art de la négociation; la criminologie a aiguisé mon regard critique et ma précision d’analyse. Les Nations Unies m'ont ouvert à la richesse du monde et à la complexité de sa gouvernance.

À ma sortie d’HEC en 1993, j’ai travaillé en banque d’affaires, en charge du conseil aux gouvernements dans leurs restructurations de dettes souveraines. A ce titre, j’ai accompagné de nombreux pays de la zone franc dans leurs négociations avec les Clubs de Paris et de Londres. J’ai également travaillé sur la mise en oeuvre des programmes d’éducation et de santé dans les pays pauvres très endettés. 

J’ai ensuite rejoint, à Vienne, l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime, comme Conseiller anti-blanchiment, responsable des programmes d’assistance aux États membres dans la lutte contre la criminalité financière. Avec le Fonds Monétaire International, j’ai évalué les dispositifs anti-blanchiment / anti-financement du terrorisme de plusieurs centres offshore. Auteur de plusieurs ouvrages et d’une trentaine d’articles sur ces sujets, j’effectue régulièrement des interventions au sein d’enceintes nationales ou internationales sur la gouvernance financière.

Aujourd’hui, formée au coaching, j’ai ajouté les dimensions comportementales et cognitives à ma pratique: j’accompagne les dirigeants d’entreprise dans leurs réflexions relatives à la bonne gouvernance, l’éthique et le leadership par les valeurs.

Et que je travaille comme coach, que j'intervienne en conseil pour les entreprises ou comme experte en finance criminelle, c'est toujours le même engagement. Mes expériences se nourrissent mutuellement, enrichissent ma grille d’analyse et diversifient mes modes d’intervention.

C'est sans doute l’idéal d'un monde meilleur qui m'a poussée à m'interroger sur ses faces sombres : les comprendre pour essayer de les corriger; apporter une pierre, même modeste, à l'édifice de ce que nous laisserons aux générations futures. Et je suis fière de contribuer au rayonnement de l’esprit de défense comme auditeur de la 69e session nationale Politique de Défense de l’IHEDN.

En même temps, j'ai éprouvé l'envie de travailler aussi aux côtés des acteurs et décideurs de l'économie positive. De les accompagner dans leurs analyses stratégiques et, depuis mon retour en France, dans la formation des hommes.