MENU
K2

L'Afrique en marche (avril 2017)

Elisabeth Rabesandratana
Publié le 12 avril 2017

La Haute Cour constitutionnelle du Kenya, saisie par 4 organisations de défense des droits de l'Homme, vient d'ordonner au Parlement de donner plus de sièges aux femmes.

L'arrêt rendu part la plus haute Juridiction du pays impartit audit Parlement un délai de 2 mois pour appliquer une mesure introduite par la constitution en 2010 destinée à accorder plus de sièges aux femmes - sous peine de dissolution.

La constitution en effet indique que le nombre d'hommes siégeant au Parlement ne devrait pas dépasser les 2/3 pour permettre une plus grande représentation des femmes: or, celles-ci occupent actuellement 68 sièges sur les 349 de l'Assemblée Nationale, soit environ 20%.

Voilà, le Kenya rattrape son retard au regard de l'égalité du genre au Parlement par rapport aux autres pays de la sous-région (pour information, au Rwanda les femmes représentent 48% des parlementaires).

Ainsi, le processus de féminisation du Parlement Kényan est en marche grâce et par l'Etat de droit.

Elisabeth Rabesandratana